Nouvelle-Zélande: Un grand parc naturel

27 mai 2017

Voilà cinq jours que nous sommes arrivés sur l’île du sud de la Nouvelle-Zélande. L’hiver s’installe et la différence de température avec Melbourne s’est tout de suite faite ressentir. A notre arrivée, les degrés ne dépassaient pas 0°C et les gants et bonnets ont vite été de mise. Mais, cela est loin de nous griser le moral et nous sommes plus qu’impatients de découvrir le pays!

Deux premiers jours off

Nous sommes arrivés à Christchurch où nous avons passé la première nuit avant de prendre posession du van que nous avions loué. Cette fois, on s’est octroyé une version plus luxueuse que Betty, et honnêtement, cela fait du bien de pouvoir se tenir debout et de cuisiner à l’abri du vent. Bon, pour ce qui est des douches, là, on continue à l’ancienne 😉

Nous n’avons pas vraiment profité des deux premiers jours; le premier, nous l’avons passé à nous reposer et le second, nous avons roulé jusque Tekapo où la nuit tombait à notre arrivée. La première nuit dans le van a été froide et sera sans doute la première d’une longue série. Mais, peu importe!

Réveil en beauté à Tekapo

7.00. Nous nous activons pour aller voir le lever de soleil sur le lac Tekapo et sa petite église “The Church of the good sheperd”, construite en 1935 en souvenir des pionniers du district de MacKenzie. La quiétude de l’endroit nous donne l’impression d’être hors du temps. Le soleil commence son ascension pour donner corps au loin aux Alpes du Sud et illumine le lac. Peu à peu, la brume s’en évapore et le charme opère. La Nouvelle-Zélande promet de nous émerveiller.

La célèbre Church of the good sheperd

 

La brume s’évapore doucement du lac Tekapo

Lake Pukaki, point de départ d’une route époustouflante vers l’Aoraki/Mont Cook

La route vers le village du Mont Cook nous subjugue par sa beauté à couper le souffle. Clairement, c’est notre première claque. Tout commence avec le lac Pukaki au bleu turquoise et duquel nous commençons à apercevoir le Mont Cook. Culminant à 3754 mètres, il forme le plus haut sommet de la Nouvelle-Zélande. Au fur et à mesure de notre avancée, les sommets enneigés continuent de se dessiner et de s’imposer à nous. La vue est telle que nous nous arrêtons un instant, contemplatifs devant l’immensité de cette chaîne montagneuse.

Au bord du lac Pukaki

 

Sur la route du Mont Cook

On commence les premières randonnées

Arrivés au village, nous entamons notre première randonnée, la Hooker Valley Track. La traversée du premier pont suspendu, qui me donne d’ailleurs un peu le vertige, donne sur le lac Mueller et un peu plus loin sur le glacier en lui même. Nous longeons ensuite la rivière Hooker et nous nous rapprochons du Mont Cook. Pour arriver au lac Hooker, nous traversons deux autres ponts suspendus qui nous donnent toujours cette impression de jambes molles une fois le passage terminé.

Trois pont suspendus nous permettent de rejoindre le lac Hooker

 

Le mont Cook, imposant

Malgré un bon rythme, nous manquons de peu le coucher de soleil sur le Hooker lake, mais la vue n’en est pas moins époustouflante. Des icebergs flottent par-ci par-là, et la luminosité est encore assez forte pour que le paysage et le Mont Cook se reflètent dans le lac. C’est grandiose!

Le lac Hooker, un vrai miroir

La nuit a été glaciale mais s’oublie vite face au cadre idyllique dans lequel nous nous réveillons. D’un côté, les montagnes, de l’autre, une vue sur la vallée, le tout sous un soleil magnifique. Le programme de la matinée est similaire à celui de la veille. Une petite randonnée donnant sur les Blue Lakes et le lac glaciaire Tasman. Nous prenons le temps de nous poser pour admirer la vue avant de reprendre la route vers le sud de l’île.

6 Commentaires

  1. Commentaire par Marianne Gilleman

    Marianne Gilleman Répodnre 27 mai 2017 at 2 h 59 min

    Époustouflant!!!Grandiose!!De superbes photos mêlées à une très belle plume.On rêve!

  2. Commentaire par Steph Bass & Co

    Steph Bass & Co Répodnre 27 mai 2017 at 9 h 55 min

    Le pays qui me fait rêver depuis longtemps… un jour pas trop lointain j’y emmènerai ma belle et mes deux loulous, ça ne fait plus de doutes. Enjoy et amitiés aux Blacks ? Bises, Bass

  3. Commentaire par Jacky

    Jacky Répodnre 27 mai 2017 at 10 h 10 min

    Amazing ! Wonderful ! Je vous envie à mort ! ? Enjoy les cocos ?

  4. Commentaire par Debehogne Michaël

    Debehogne Michaël Répodnre 27 mai 2017 at 19 h 25 min

    Waouw ! Je pense que vous faites bien de faire ce pays en hiver… Ça me rappelle étrangement l’Islande! D’ailleurs ça me donne une idée : comme vous n’y passerez pas, on fera l’Islande avec vous! Gros bisous ! Profitez à fond!!!!

    • Commentaire par Thibault

      Thibault 27 mai 2017 at 22 h 50 min

      Avec plaisir !

  5. Commentaire par Jonathan

    Jonathan Répodnre 28 mai 2017 at 0 h 57 min

    Ne nous oubliez pas si vous faites l’Islande, ça nous tente bien aussi…? Magnifique récit comme d’hab? On en redemande…Biz mes ptis kiwis ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allé en haut