Hôi An, une ville illuminée

16 juillet 2017

On nous a souvent répété que Hôi An était une ville à taille humaine. Après la cacophonie de la capitale Hanoï, nous espérions réellement trouver un peu de calme. Mais c’était sans savoir à quel point nous allions apprécier Hôi An.

Notre itinéraire initial n’incluait pas un tel détour mais nos amis de passage nous ont vendu Hôi An comme étant LA ville à faire au Vietnam. N’ayant pas de plan précis, nous choisissons de les suivre. D’autant plus qu’ils décident de prendre le bus, ce qui est nettement plus économique que l’avion. Depuis Ninh Binh, nous prenons un bus de nuit vers 20h et nous nous retrouvons le lendemain vers 10h à Hôi An.

Le Hoalu ecolodge Homestay était notre homestay à Ninh Binh (un peu plus de 9€ la nuitée). La chambre était sommaire mais suffisante et ils offrent un très bon spot pour les couchers de soleil au milieu des karsts. C’est à 2kms de Trang An et du fameux tour en bateau dans les grottes.

Un peu à l’écart de la ville, notre ticket de bus de nuit incluait le trajet jusque Tam Coc en taxi et coûtait 450.000 VDN par personne, soit 17€. Le trajet dure 14h, dont une halte d’un peu plus d’une heure à Hue.

Une parenthèse sur le bus de nuit

Le bus de nuit est un incontournable en Asie pour nous. Il nous permet de parcourir un long trajet et d’économiser une nuit d’auberge. La qualité du voyage est aléatoire. Parfois nous dormons bien, mais dans la majorité des cas, nous ne fermons pas vraiment l’oeil. La route est souvent sinueuse et cabossée. Quand il n’y a pas de toilettes à bord,  nous prions pour que le dernier noodle épicé avalé avant d’embarquer ne fasse pas des siennes. Et pour nous occuper, nous lisons, écrivons, revoyons l’itinéraire, regardons des films sur le téléphone. Le bus de nuit est somme toute, une aventure.

A Hoï An, nous dormons au Lido Homestay

Hôi An est située à 2kms de la mer de Chine. Toujours dans le souci de marquer une pause au calme, nous choisissons un homestay un peu reculé de la ville, tout près de la plage: le Lido Homestay.

Nous ne pouvions pas mieux tomber. Les chambres sont super, la proprio est toujours présente pour nous aider, elle ne prend jamais de commissions sur les choses que nous réservons, elle nous montre les lieux à visiter et nous prête même des vélos. Bref, une petite perle.

Notre logement: le LIDO Homestay (nom de la proprio: Anh Redant)

  • Prix à la nuitée par chambre: 265.000 VDN (10€) via booking.com mais il y a probablement moyen de l’obtenir pour moins cher en s’adressant directement à l’homestay
  • Déjeuner: 30.000 VDN (1,20€) par personne
  • Location du scooter (24h): 60.000 VDN (2,50€) essence non-inclus
  • Location vélos: gratuit
  • Taxi jusqu’au centre: environ 85.000 VDN (3,5€)
  • Temps de trajet jusqu’à la plage: 1 minute à pied!

La plage est à deux pas

Très vite installé, on enfile nos maillots et on va sur la plage où les transats n’attendent que nous. Juste en face de l’homestay, cette plage est un peu éloignée des endroits « branchés » mais parfaite pour chiller après notre nuit dans le bus. On peut y commander boissons et nourriture. La mer est presque trop chaude, mais on ne va pas se plaindre ;-).

lido homestay plage

A Hôi an, les plages sont calmes. Les vietnamiens viennent se baigner le soir lorsque le soleil se couche

Où se promener: le centre historique de Hôi An

Bien retapés, nous sommes prêts à visiter Hôi An le soir. Nous partageons un taxi qui nous arrête juste devant la zone piétonnière du centre. Quel plaisir de voir qu’il n’y a ni voitures, ni motos, ni KLAXONS! Avant même de démarrer, Hôi An nous livre une bonne première impression.

lanternes Hôi an

A la tombée de la nuit, les lumières s’illuminent

Le centre historique de nuit brille de toutes ses lanternes. L’architecture des bâtiments reflète le passage des Chinois, Japonais et Français, mais on retrouve également au bord de la rivière le côté traditionnel des premiers marchands de la mythique route maritime de la Soie. On comprend mieux pourquoi cette ville est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Officiellement, vous devrez d’ailleurs vous acquitter de la somme de 120.000 VDN (4,5€) par personne pour pouvoir y circuler (incluant quelques visites gratuites). Au bord de la rivière, enfants et vieilles femmes vendent des lanternes destinées à flotter sur la rivière le temps de la soirée pour le plus grand plaisir des yeux.

Light Hôi an

Vieille dame vendant des lanternes flottantes

Place à la négociation

Après le pont principal, le marché nocturne et ses innombrables stands nous happent. Difficile de résister à l’appel de la curiosité. Il ne faut pas hésiter à négocier en partant de la moitié du prix premièrement annoncé. Ne grappillez pas non plus le moindre cent, ils le voient d’un mauvais œil venant du « riche » occidental. Autour du marché, de nombreux marchands de street food peuvent satisfaire n’importe quelle faim. A vous de faire confiance à votre estomac.

nourriture de rue

La street food est omniprésente le long de marchés nocturnes

Des vêtements partout

Vous voulez changer votre garde-robe? Les nombreux magasins vendent robes, t-shirts,… à des prix dérisoires. Mais si vous voulez de la qualité, allez vous faire prendre les mesures dans les boutiques de prêt-à-porter. On choisi le tissu, la coupe, et madame vous prépare tout pour le lendemain. Le prix est évidemment un peu plus élevé mais reste très avantageux pour nous. Par exemple, comptez 20-25€ pour une chemise sur mesure avec du tissu de qualité. J’ai moi-même longuement hésité à en profiter. Mais je ne mettrai sûrement pas de chemise avant un bail et je ne sais pas à quoi je ressemblerai à mon retour en Belgique.

De la bonne cuisine

A Hôi An, on y trouve également de la très bonne cuisine. Outre les nombreux petits restaurants que nous avons testés et qui étaient tous de bonne facture, nous avons craqué pour un menu complet au Kumquat BBQ Restaurant qui restera l’un de nos favoris au Vietnam. Si le vin n’avait pas explosé la note, nous nous en serions sorti pour 250.000 VDN (10€) par personne. Ce qui est très cher pour le Vietnam. Mais il faut parfois se faire plaisir… Nos amis se sont laissés tenter par le cours de cuisine de cet établissement. Ils avaient la banane quand on les a retrouvé. A tester donc !

Après 4 jours passés à Hôi An, l’heure est venue de reprendre un bus de nuit pour Hanoï. C’est certain, on ne regrettera pas le détour.

bridge Hôi an

De jour, le pont est beaucoup moins impressionnant mais beaucoup plus calme

Autres infos pratiques: le trajet Hôi An – Hanoï: 280.000 VND (11€) par personne en bus de nuit. Réservez votre bus avec Lido Homestay. Comme on le disait, la proprio ne prend pas de commission (nous avons vérifié).
Vous cherchez un resto ou une bonne adresse pour vous faire faire des chemises, un costume trois pièces ou une robe de mariée? Demandez à Lido Homestay.

 

Autres articles sur le Vietnam:

1 Commentaires

  1. Commentaire par Marianne Gilleman

    Marianne Gilleman Répodnre 23 juillet 2017 at 14 h 21 min

    Superbe récit! On s’y croirait!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allé en haut