Fraser Island en 2 jours avec un 4×4

3 novembre 2016

Imaginez la plus grande île de sable au monde, où bitume, buildings, magasins et banques n’existent pas. Une île où seul un 4×4 vous permet de circuler à travers une splendide forêt tropicale, plus belle encore que celle de Daintree . Une île longée d’une plage de 120 kilomètres où vous goûtez au plaisir d’une liberté infinie. Une île peuplée de dingos, sorte de chiens sauvages, et entourée d’une mer traversée par des baleines à bosse ou des espèces plus hostiles comme le requin tigre. Voici, Fraser Island, classée au patrimoine mondiale de l’Unesco en 1992. Nous ne pouvions pas passer à côté.

Attachez vos ceintures !

Ceintures bouclées, pneus légèrement dégonflés, nous sommes prêts pour l’aventure. Excités, nous descendons du ferry et arrivons quelques mètres plus loin dans la forêt tropicale. Dès les premiers instants, nous saisissons toute la différence de la conduite sur sable. Celui-ci nous ralentit fortement et nous tâchons de passer rapidement les vitesses pour ne pas rester coincés dans les ornières. Ceci dit, il nous est arrivé de rester embourbés. Mais heureusement, Thibault le pilote manœuvre la bête comme un pro !  

4X4 Fraser Island

Sentier 4X4 dans la Fôret tropicale sur l’ile de sable de Fraser Island

En route pour 120 kilomètres…

Une fois marée basse, nous filons sur la 75 mile beach, cette longue bande de sable qui fait la réputation de l’île. Après avoir été pas mal ballotés dans la forêt, nous allons pouvoir soulager un peu notre dos ! Mais, c’est aussi l’occasion de mettre les gaz tout en serpentant au rythme du va-et-vient des vagues. Nous préférons les éviter car à la moindre goutte de sel, nous risquons de perdre la garantie du véhicule. La seule chose contraignante ici, c’est que nous devons organiser notre périple en fonction des marées.  Aucune circulation n’est autorisée sur la plage deux heures avant et après la marée.

4X4 75 mile beach

4X4 sur la 75 Mile Beach de Fraser Island.

…et quelques attractions

Au passage, nous tombons sur l’épave SS Maheno, un bateau néo-zélandais venu s‘échouer en 1935 après un cyclone. Nous nous arrêtons également devant The Pinnacles,  des falaises principalement nuancées de jaune et de rouge. Un peu plus bas, Eli Creek, le plus grand cours d’eau douce de l’île mérite qu’on s’y attarde et qu’on s’y ballade les pieds dans l’eau.

Avant de quitter l’île, on s’octroie une petite heure au bord du lac Mc Kenzie. Son eau limpide et turquoise nous invite à profiter d’une baignade à l’abri des méduses. Le sentiment d’être dans une piscine géante sans chlore nous envahit! Nous aurions aimé y passer plus de temps, mais nous étions tenus par l’horaire du ferry. Quoi qu’il en soit, ce lac est d’une beauté incroyable, et nous a littéralement subjugué.

Fraser, c’est mieux en solo

Puisque nous avions le temps, petits veinards que nous sommes, nous avons préféré louer un véhicule pour découvrir l’île à notre rythme. Nous n’avons quasiment croisé personne, ce qui a renforcé la sensation d’être seuls, et nous a permis d’avoir une vue dégagée sur la forêt et la plage. Le seul hic, c’est que ce n’est malheureusement pas très écologique, mais le 4×4 est le seul moyen d’accéder à l’île.

Fraser Island

Lever de soleil sur Fraser Island illuminant le 4X4 et notre bivouac sur la plage

1 Commentaires

  1. Commentaire par Marianne Gilleman

    Marianne Gilleman Répodnre 4 novembre 2016 at 2 h 12 min

    Toujours aussi superbe, tant dans la narration qu’en live! Bravo!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allé en haut