Escapade à San José de Maipo au Chili

Récit de notre roadtrip en Amérique du Sud | Tour du monde

A une petite heure de Santiago se trouve la région du Cajón del Maipo, idéale pour se déconnecter de l’agitation de la capitale. Arrivés un peu tard, nous décidons de nous arrêter dans un camping pour y passer la nuit. Malgré l’heure tardive, l’hôte nous accueille chaleureusement et nous parle même en français. Ses chiens nous font la fête, et j’ai à peine le temps d’ouvrir ma portière que l’un deux me saute dessus pour redescendre par le côté conducteur. Ce soir-là, on ne s’éternise pas et on file au lit.

Le lendemain, on découvre le lieu à la lumière du jour. Il fait beau et calme, et ce petit air de vacances nous donne l’envie de faire notre premier barbecue. Pendant que Thib s’active aux fourneaux, j’en profite pour ranger un peu Paco, calfeutrer les fenêtres avec le restant de moquette qui nous a servi à recouvrir notre « sommier ». Une fois terminé, il n’y a plus qu’à déboucher la bouteille de vin qui nous attend sagement dans le coffre, et voilà le programme de la journée tout tracé: farniente.

Paco, rangé et bien gardé par les deux chiens du propriétaire.

Paco, rangé et bien gardé par les deux chiens du propriétaire.

Embalse del Yeso, un lac aux eaux turquoises

Le jour d’après, par contre, on se met en route vers l’Embalse del Yeso, un lac où de nombreux locaux viennent pic-niquer voire camper. On fait donc pareil en s’installant sur un petit rocher surplombant le lac. La vue et le temps sont superbes mais nous n’avons pas choisi le meilleur jour pour venir. Ah ben ça, pour un samedi, c’est plutôt normal que les gens affluent!

Pour éviter un peu la foule, on continue la route un peu plus loin, et trouvons un endroit désert au milieu des montagnes et le long de la rivière. Huum, ça sent le camping sauvage ça! Ni une ni deux, on élit domicile pour la nuit. C’est tellement peu fréquenté qu’on se la joue à Adam et Eve et testons notre douche solaire. Ah, qu’est ce qu’on a rit avec ça! Faut dire que le jet n’était pas le plus fort, l’eau n’avait pas assez chauffé, le vent était plutôt (très) piquant et fallait se mettre accroupi contre la voiture pour que l’eau puisse s’écouler. On est loin de la douche chaude et relaxante qu’on attendait, mais au moins question hygiène, on est bon!

Le troisième jour, on décide d’aller vers le mont El Morado, à quelques pas de là, pour y faire un trek. Arrivés sur place, une dame nous dit que le parc est fermé et n’ouvre que dans une semaine. Zut! Pour info, le parc est accessible à partir de mi-novembre pendant les weekends. En janvier et février, il ouvre tous les jours.

Sur cette petite déception, on décide d’aller jusqu’aux baños colina. Vu le monde et le prix de l’entrée, on n’y trempera pas les pieds. Ceci dit, on ne regrette pas du tout d’avoir fait le chemin jusque là tant le paysage est surprenant. On en est resté bouche bée.

Bien sûr, il y a d’autres choses à faire dans la région de Cajón de Maipo qui nécessiteraient sans doute d’y passer plus que trois jours. Mais le Chili est tellement long qu’il nous tarde de descendre vers la Patagonie.

Où dormir dans la région de Cajon de Maipo?
En arrivant dans la région, vous verrez un tas de Cabañas. Sinon, l’application iOverlander référence un tas de lieux et c’est comme ça que nous avons trouvé le camping Los Nogales. Pour une nuit, comptez 3000 CLP/personne, soit 4€/personne.

Quand se rendre à l’Embalse del Yeso?
L’été semble le plus approprié pour y aller. Quand nous y sommes allés en novembre, les routes étaient tout à fait praticables et le temps plus qu’agréable. Par contre, les routes ne sont pas goudronnées et comportent des pierres. L’usage d’une voiture haute, voire d’un 4×4 est préférable.

1 Commentaires

  1. Commentaire par Marianne Gilleman

    Marianne Gilleman Répodnre 4 février 2018 at 13 h 23 min

    Quelle merveille!! Trop drôle la douche solaire!!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allé en haut