A la rencontre des baleines à bosse

7 novembre 2016

Sur notre route vers le sud, nous nous arrêtons à Hervey Bay (prononcez Harvey Bay), réputé pour être l’un des meilleurs endroits pour le Whale Watching.

La baleine à bosse est d’ailleurs l’espèce la plus répandue au large de l’Australie. Et sans le savoir, nous tombons pile poil dans la bonne période puisqu’elle migre vers l’Antarctique entre juillet et novembre, après la saison de reproduction.

Avez-vous le pied marin?

7.00. Le minibus vient nous chercher pour nous emmener au port d’Hervey Bay. Nous sommes les premiers à prendre place, et peu à peu, l’excitation monte comme à chaque première fois. Le bus finit par se remplir et la conductrice en profite pour nous informer sur les conditions climatiques. Aujourd’hui, il y aura du vent, beaucoup de vent. Autrement dit, il vaut mieux avoir le pied marin. Thibault et moi nous regardons, un peu inquiets, et décidons de prendre un médicament pour le mal du transport. L’adrénaline qui nous excitait fait place à une angoisse. Comment va-t-on supporter cette journée en mer alors qu’aucun de nous n’est vraiment à l’aise sur un bateau ?

Nous arrivons à destination et montons à bord du catamaran. Le capitaine nous accueille chaleureusement et nous explique à son tour la situation. Comme le vent vient de face et souffle fort, nous devrons affronter de grosses vagues. Avec ses 20 ans d’expérience, il sait de quoi il parle. Soucieux de nous faire vivre la meilleure aventure, il nous propose à tous de revenir le lendemain. Quelques passagers décident de partir, ce qui nous fait hésiter. Mais d’un autre côté, nous avons déjà pris le médicament et nous nous souvenons des propos de nos amis Sabine et Benoît, nous disant que les baleines aiment jouer dans les vagues. Tant pis, on reste et advienne que pourra. Et puis l’abandon du trek sur le Rinjani nous a servi de leçon. Mais ce n’est pas pour autant qu’on fait les fiers, et la petite boule au ventre est bien présente.

Un aller chahuté

Nous quittons le port, et ressentons rapidement l’agitation de la mer. Au devant du catamaran, nous fixons l’horizon et tentons d’ignorer les haut-le-coeur qui nous habitent. Je me concentre sur ma respiration et je ne sais comment me vient l’idée, mais je m’imagine en train de faire du rodéo. Et ça marche ! Je me surprends même à sourire malgré ces énormes vagues qui nous trempent  jusqu’à la moelle. Je me tourne vers Thibault, mais je constate qu’il n’apprécie pas le voyage autant que moi. Je comprends que je ne dois pas trop lui parler et je le laisse gérer la situation.

Un moment magique

Le catamaran s’arrête et le moment tant attendu arrive. Nous apercevons les baleines non loin de nous. Nous sommes comme des enfants, émerveillés devant la beauté de ces mammifères. C’est un moment magique, unique. Munis de nos appareils photos, nous tentons de capturer l’une des baleines en plein saut. Les vagues sont toujours aussi fortes, ce qui ne nous aide pas. Je m’agrippe comme je peux aux rambardes du bateau et manque de passer par dessus bord,  mais je résiste. Une fois le cliché dans la boîte, je remballe l’appareil pour profiter de ce qui s’offre à nous. On se sent privilégiés et bien petits face à la grandeur de ces baleines qui, avec leur dizaine de mètres de long et leur 60 tonnes, dépassent largement le catamaran. La baleine à bosse est d’ailleurs le cinquième animal le plus imposant au monde et peut vivre entre 30 et 50 ans.

Pourquoi « à bosse » ?

Pour l’anecdote, la baleine à bosse tire son nom de la forme de son dos. Lorsqu’elle sonde, son dos devient très convexe, ce qui donne l’impression qu’elle roule.

Vidéo

On vous a préparé une petite vidéo pour que vous puissiez également les découvrir. Ça bouge, mais je vous assure que nous aussi on ballottait pas mal sur le bateau 😉

 

6 Commentaires

  1. Commentaire par Amélie

    Amélie Répodnre 7 novembre 2016 at 13 h 51 min

    Magnifique

  2. Commentaire par Catsum

    Catsum Répodnre 7 novembre 2016 at 14 h 21 min

    Great !! Enjoy !!

  3. Commentaire par Mathieu Carine

    Mathieu Carine Répodnre 7 novembre 2016 at 14 h 27 min

    Splendide et vous avez l’air si heureux tous les deux…bonne continuation à vous

  4. Commentaire par Pascal Debehogne

    Pascal Debehogne Répodnre 7 novembre 2016 at 19 h 27 min

    Trop beau ! Vous faites pas mal d’envieux ! Cela vous laissera des souvenirs impérissables…

  5. Commentaire par Marianne Gilleman

    Marianne Gilleman Répodnre 7 novembre 2016 at 22 h 14 min

    Superbe! C’est un « 10 » comme dans « danse avec les stars »! Après la danse aux mouches,voici celle de la baleine!! Fond musical superbe. Il est où le bonheur? Il est là

  6. Commentaire par Emilie Heuschen

    Emilie Heuschen Répodnre 18 novembre 2016 at 21 h 42 min

    WAOUWWWWWWW trop trop trop canon !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allé en haut